Code de la Route : combien coûte le permis ?

Chaque année, plus de 1,5 millions de personnes se présentent à l’examen du code auto et moto dans toute la France. Cela va sans dire qu’il s’agit d’une étape incontournable pour décrocher le permis de conduire. En effet, quiconque conduit un véhicule sans être titulaire du permis est passible d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 €. Cependant, pour arriver à bon port, tout candidat doit choisir son chemin : se présenter à l’examen en tant qu’indépendant ou s’inscrire auprès d’une auto-école. Et chacune des options présente un budget bien différent.

Code de la Route chez La Poste : comment cela fonctionne ?

Depuis l’instauration de la loi Macron en juin 2016, plusieurs sociétés privées à l’instar de La Poste ont désormais l’autorisation d’organiser l’Épreuve Théorique Générale (ETG) et Moto (ETM) du Code de la Route. Sur 1 550 centres d’examen répartis sur tout le territoire français, près de 550 d’entre eux sont sous la responsabilité de La Poste.

La Poste n’est ni une école de conduite ni une entité apte à corriger les copies des élèves. Comme tous les autres organismes agréés ETG, sa contribution se limite à l’organisation des examens théoriques. Autrement dit, toute inscription à l’examen Code effectuée chez La Poste est considérée comme une candidature libre.

Avant l’inscription

Assurez-vous d’avoir l’âge minimal requis pour la catégorie de permis que vous souhaitez passer.

  • 15 ans pour la catégorie B et à condition d’avoir suivi des exercices de conduite assistés par un moniteur
  • 16 ans pour la catégorie A1 (motos de moins de 125 cm3 cylindrée) et B1 (quads ou voitures d’une puissance moteur moins de 20 chevaux et qui pèsent moins de 550 kg)
  • 17 ans pour la catégorie B ou A2 (moto d’une puissance moins de 23 chevaux)

L’apprentissage des leçons de code portant sur 10 thématiques officielles et une auto-évaluation gratuite en ligne sont fortement recommandées. Même si c’est facultatif, elles vous en diront plus sur vos capacités à éviter plus de 5 fautes. En effet, vous devez compléter 35 bonnes réponses afin de réussir l’épreuve.

L’inscription est conditionnée par la possession d’un Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé (NEPH). Ce code unique à 12 chiffres sert d’identifiant à chaque candidat à l’examen et sera, par la suite, le numéro de son permis de conduire. Vous devrez donc en faire la demande directement sur le site Internet de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) et attendre un délai de réception de 30 jours.

L’inscription

À présent, vous vous sentez d’attaque pour démarrer ? Réservez la date et le centre d’examen sur le site Web de La Poste. Le NEPH vous sera demandé à ce moment-là.

Le prix d’inscription est de 30 € – toutes taxes comprises par passage et par personne. Si vous échouez et que vous recommencez, vous devrez régler la même somme. Elle est remboursable si une demande d’annulation a été émise deux jours avant la date de l’examen.

Le déroulement et les résultat

À l’entrée du centre d’examen La Poste, vous serez invité à présenter :

  • l’imprimé de votre convocation qui vous a été envoyé par e-mail au cours de l’inscription
  • une pièce d’identité originale en cours de validité qui peut être une carte d’identité nationale, un passeport ou un titre de séjour pour les ressortissants étrangers

L’examen s’effectue sur tablette. Vous disposez de 20 secondes pour répondre à chacune des 40 questions à choix multiples – soit 30 minutes au total. Les résultats vous seront communiqués sous deux jours par mail et dans votre espace client.

Le tarif d’un permis de conduire pour un candidat libre

Dans un premier temps, le candidat doit payer les frais d’inscription à l’examen du Code d’une valeur fixe de 30 € toutes taxes comprises. Puis, il faut compter la location d’un véhicule à double commande notamment pour :

  • les séances d’exercices pratiques – à raison de 20 € par heure. Pour 20 heures au volant, il vous faut prévoir 400 €.
  • le jour de l’examen pratique – soit environ 100 €.

Par contre, si vous réussissez l’examen pratique, des taxes régionales d’environ 30 € et 70 € s’appliquent sur le permis de conduire pour les résidents en Corse, en Guyane, à Mayotte, en Martinique et à La Réunion.

Votre moniteur peut être un ami ou un membre de la famille. Il doit toutefois répondre à quelques conditions : être titulaire d’un permis de catégorie B en cours de validité datant d’au moins 5 ans et disposer d’une attestation d’accompagnateur délivrée par une école de conduite.

Aucune rémunération n’est autorisée quant aux cours de conduite d’un candidat indépendant. En somme, passer le permis en tant que candidat libre coûte au minimum 560 euros – soit quasiment le double du montant dans une auto-école !

Comment passer le permis de conduire à prix réduit ?

Les futurs conducteurs disposent de plusieurs solutions pour faire baisser la facture du permis de conduire.

Le permis à 1 € par jour

Vous bénéficiez d’un prêt à taux zéro permettant de payer une formation initiale pour le permis. Si vous échouez à l’examen pratique, ce prêt pourra couvrir une formation complémentaire. Vous avez la possibilité d’emprunter 600 €, 800 €, 1 000 € ou 1 200 € auprès d’une banque. Les mensualités du remboursement ne doivent pas dépasser 30 € et s’étalent sur 20 à 40 ans.

La formule du permis à 1 € par jour est réservée aux apprentis conducteurs âgés de moins de 26 ans et disponible uniquement chez les auto-écoles classées « qualité des formations au sein des écoles de conduite et reconnaissance des équivalences à ce label ».

Une aide de 500 € pour les jeunes apprentis

Il s’agit d’une aide financière de 500 € octroyée à tout élève conducteur âgé de moins de 18 ans. Elle n’est disponible qu’une seule fois par demandeur. La requête se fait au Centre de Formation d’Apprentis (CFA) de votre région. Ceux-ci se chargent ensuite de vous verser la somme ou directement à l’auto-école.

Plus d'articles